Budget communal

Le budget de la Ville a été voté le 14 avril dernier par le conseil municipal. Des chiffres ont été énoncés, quelques travaux également ainsi qu’un emprunt dit toxique… Compliqués tous ces termes juridico-économiques ? Nous avons décidé de simplifier le sujet et de vous l’expliquer en cinq points. Vous saurez tout sur le budget 2015 de la ville.

1. Le budget municipal, c’est quoi ?

Un budget est un acte juridique qui prévoit et autorise les recettes et les dépenses d’une municipalité. Le Maire, avec le conseil municipal, les services municipaux et surtout la direction financière ont la responsabilité de sa préparation. Le budget 2015 de la Ville a été voté le 14 avril dernier. Ce budget est financé par les impôts locaux, le produit des services (ex : piscine, cinéma,…), les dotations de l’Etat et les produits de gestion (loyers perçus des bâtiments loués). Le budget total pour la ville d’Halluin représente 25 009 660 euros.

2. Des investissements prévus !

  • Des travaux dans les écoles
    • La cantine de l’école Marie Curie, les plafonds de l’école Maria-Montessori et les toilettes de l’école Jules-Michelet vont être rénovés. Ces travaux sont  urgents. La municipalité en fait une priorité pour répondre aux normes actuelles.
  • Site neolog
    • Ce site aux abords de la rue des prés sera définitivement acquis par la mairie en 2016. Cette ancienne entreprise va être rénovée et accueillera fin 2015, courant 2016 les ateliers municipaux, les archives de la Ville et de nombreux services de la mairie.
  • Vidéo protection
    • La sécurité est un axe majeur pour la municipalité. Ainsi, une étude sera conduite en 2015 pour poursuivre l’installation des caméras de vidéosurveillance en 2016. Cette vidéo protection vient en complément du dispositif citoyens-vigilants.
  • Informatique
    • De nouveaux logiciels informatiques vont être mis en place dans différents services de la mairie pour moderniser l’outil de travail et effectuer un gain de temps dans la saisie et le traitement des informations. L’obsolescence du matériel et des logiciels crée des décalages entre les demandes des habitants et le service rendu. Les attentes sont souvent trop longues à cause du matériel peu performant. La productivité est souvent impactée. Certains logiciels ont 17 ans d’âge et ne correspondent plus aux attentes ni aux besoins comme par exemple, ceux du service des affaires scolaires.
  • Travaux de voirie
    • Des travaux de voirie sont prévus afin de répondre à la demande des Halluinois notamment en matière d’éclairage publique de certains quartiers et pour l’état de la voirie.

 

3. Qu’est ce qui change pour les Halluinois ?

Non augmentation des impôts locaux.
En effet, comme promis pendant la campagne des dernières élections municipales, le Maire et la municipalité ont décidé de ne pas augmenter le taux des impôts locaux pour la partie communale et ce, malgré la diminution des dotations de l’Etat.

Prise en charge du coût des transports pour les lycéens.
Comme annoncé lors de la campagne des élections municipales et réitéré lors des vœux à la population en janvier dernier, la municipalité a décidé de prendre en charge le coût des transports des jeunes Halluinois lorsqu’ils se rendent au lycée. Cette initiative sera appliquée dès la rentrée de septembre 2015.

4-Mais quelles solutions pour faire des économies ?

Diminution des charges du personnel
La municipalité a voté la diminution de 3% des charges de personnel grâce à la mise en place de l’annualisation du temps de travail (qui permet aux agents de récupérer leurs heures sur une année au lieu d’être rémunérées), de la mutualisation des moyens en personnel entre les services et avec une lutte accrue contre l’absentéisme. En 2014, les charges de personnel représentaient 62.4% des dépenses du budget de fonctionnement, bien au-dessus de la moyenne nationale qui est de 54%. En 2015, elles représenteront 60,3%.

Economie des fluides
La municipalité veillera également à ce que des économies soient faites sur les fluides (gaz, électricité, eau,..) dans les bâtiments municipaux. Elle sensibilisera le personnel pour qu’il ne gaspille pas l’énergie inutilement.

Mise en vente de bâtiments
Quelques bâtiments municipaux devraient être mis en vente comme c’est le cas pour une maison située au Mamelon-vert à Halluin qui est rachetée par la Métropole Européenne de Lille (MEL). Il serait également question de l’ancienne salle Persyn  accueillant les archives municipales et aussi du café des vieux amis entre autres. Pour l’instant rien n’est acté, cela devrait se faire courant 2016.

5. Gauthier Desplanque, adjoint aux finances, développement économique et commerces, répond à nos questions.

Nous : Le budget 2015 a été voté lors du dernier Conseil municipal le 14 avril dernier. Quel est sa particularité ?

Gauthier Desplanque : C’est un budget de rigueur. Il est destiné à redresser les comptes de la ville. L’objectif est d’obtenir plus de marge l’an prochain et de pouvoir investir de manière plus importante. Tout est une question de choix, nous préférons rétablir les finances avant d’investir à nouveau.

Nous : Justement, durant les derniers mandats la commune a contracté de nombreux prêts, notamment un qui pèse lourdement sur le budget…

G.D : Effectivement ! En 2007, la ville était endettée à hauteur de 28 millions d’euros pour financer différents investissements. L’annuité était devenue tellement conséquente que la Ville ne parvenait plus à y faire face. Ainsi, l’ancienne municipalité, pour pouvoir rembourser cette lourde annuité à renégocier 4 emprunts à taux variable. 3 de ces emprunts ont ensuite été renégociés en taux fixe. Le dernier restant est quant à lui resté sur un taux variable indexé sur la parité Euro/ Franc-suisse. Et c’est celui-là qui reste dangereux pour la Ville. En 2015, suite à la revalorisation du Franc-suisse, les taux ont subi une forte envolé faisant supporter  à la Ville 37% d’intérêts en plus par rapport à 2014.

Nous : Et il n’y a aucune solution pour contrer ces remboursements ?

G.D : Actuellement, on ne peut pas racheter l’emprunt car cela allongerait le temps de remboursement et nous coûterait encore plus cher. Une indemnité de 6 millions d’euros nous serait demandée. Nous avons fait des simulations mais rien n’est avantageux.

Nous : Rassurez-nous, les Halluinois verront quand même des changements dans leur ville ?

G.D : Oui, bien sûr. Des travaux dans les écoles sont prévus, des caméras de vidéosurveillance vont être posées et de nouveaux logiciels seront installés dans les services de la mairie, assurant un meilleur service des agents notamment au niveau des inscriptions pour la cantine par exemple.

Nous : Dans ces conditions on peut espérer une amélioration des finances pour 2016 ?

G.D : On ne sait pas ce que réserve l’avenir mais nous l’espérons, oui !